Les microservices, qu'est-ce que c'est ?

Les microservices, qu'est-ce que c'est ?

Les microservices et architectures associées ont le vent en poupe dans les entreprises de toutes tailles. Cependant, de nombreux décideurs informatiques ignorent encore tout des microservices et de ce que représente un cadre de microservices pour le développement de solutions informatiques au sein des entreprises actuelles. Les microservices ont également un impact majeur sur le DevOps. Le cycle de développement agile rassemble le développement et les opérations, jusqu'à présent considérés comme deux entités informatiques distinctes, en une idéologie de projet exécutée de manière commune.

À un niveau très élevé, les microservices peuvent être conceptualisés comme une nouvelle façon de créer des applications d'entreprise. Les applications sont décomposées en services plus petits et indépendants, qui ne dépendent pas d'un langage de codage spécifique. En d'autres termes, les équipes de développement peuvent utiliser les outils de langage avec lesquels elles sont le plus à l'aise, tout en créant des synergies dans le processus de développement d'applications. Grâce à l'idéologie des microservices, les applications complexes et volumineuses peuvent être divisées en petits blocs d'exécutables qui, une fois recomposés, offrent toutes les fonctionnalités d'une application à grande échelle et très complexe.

En 2016, lors de la conférence Connect de MuleSoft, Katharina Probst de Netflix et Uri Sarid, CTO de MuleSoft, ont insisté sur le fait que les entreprises les plus prospères, comme McDonald's, Under Armour, Amazon, Tesla et Netflix, ne sont pas seulement en concurrence sur les biens et services qu'elles vendent, mais également sur leur capacité en tant que plateformes numériques à proposer des moyens innovants de fournir ces biens, services et expériences aux clients à grande échelle et en temps réel. Pour parvenir à cet objectif, ces entreprises créent de petits services divisés en processus. Ces services évoluent indépendamment, peuvent être conçus aussi rapidement que nécessaire et sont optimisés pour le changement et la réutilisation. 
 
L'adoption de microservices permet aux entreprises de gagner en agilité et de réduire leurs coûts grâce à la granularité et à la réutilisabilité inhérentes aux éléments qui constituent un microservice. Grâce à une multitude de technologies et idéologies de support, le concept d'architectures basées sur les microservices est devenu une réalité pour les entreprises de toutes tailles, optimisant comme jamais l'agilité et l'efficacité du développement et du déploiement d'applications.

Ces concepts et technologies comprennent la disponibilité accrue des conteneurs, outils et processus qui rendent les processus basés sur l'architecture orientée services (SOA) plus accessibles, ainsi que les processus de conception pilotés par le domaine. L'association de ces éléments crée un environnement de développement davantage axé sur la collaboration que sur la gouvernance du code, ce qui améliore la productivité.

Définition de l'architecture des microservices

Le style architectural des microservices s'appuie sur l'idéologie consistant à développer une application unique sous la forme d'une suite de petits services étroitement ciblés et déployables indépendamment. Chaque microservice s'exécute dans son propre processus et communique avec un mécanisme léger, le plus souvent une API de ressource HTTP. Ces services sont encapsulés pour des capacités métiers spécifiques et sont déployés indépendamment à l'aide d'un mécanisme entièrement automatisé.

Les microservices peuvent être alignés sur l'évolution vers des offres basées sur le cloud, où plusieurs applications peuvent être pilotées par un ensemble partagé de services. Cependant, une architecture basée sur des microservices s'avère utile pour les mises en œuvre de clouds publics, privés et hybrides, où le concept d'utilisation d'un ensemble de petits services indépendants est accessible à l'aide d'une interface légère, telle qu'une API RESTful.

Le concept d'architecture basée sur des microservices remonte aux prémices de l'architecture orientée services (SOA), qui se concentrait sur la découverte des services et l'utilisation anonyme des services basée sur les principes UDDI (Universal Description, Discovery et Integration), encore valides aujourd'hui. Les microservices vont plus loin en utilisant des APIs RESTful ainsi que des plateformes et des conteneurs virtualisés pour créer une intégration de service hybride qui remplace les applications monolithiques à code unique. C'est précisément la composition de ces services indépendants qui crée l'expérience associée à une application monolithique. L'architecture SOA, telle qu'elle a été conçue à l'origine, a tout simplement échoué parce que les éléments constitutifs nécessaires à la mise en œuvre de cette approche n'étaient pas disponibles immédiatement.

Toutefois, les microservices qui reposent sur les principes de l'architecture SOA sont aujourd'hui devenus une réalité grâce à l'introduction de nouvelles technologies qui représentent les trois principaux éléments constitutifs d'une architecture de microservices. Une fois ces éléments constitutifs disponibles et établis, les avantages suivants émergent :

  • Conteneurs : les conteneurs de logiciels ont créé un cadre standardisé pour tous les services en isolant le code du système d'exploitation principal du matériel sous-jacent.  La standardisation offerte par les conteneurs élimine ce qui était auparavant un processus d'intégration laborieux dans un monde d'infrastructures hétérogènes. Grâce à des fournisseurs comme Docker, les conteneurs ont révolutionné la façon dont les développeurs conçoivent et déploient des applications.
  • APIs : l'adoption des APIs et les capacités améliorées offertes par les APIs ont créé un format robuste et standardisé pour les communications entre les applications, les services et les serveurs. Les APIs REST (Representation State Transfer), en particulier, sont essentielles à l'architecture des microservices. Une API RESTful décompose une transaction pour créer une série de petits modules, chacun d'entre eux traitant une partie sous-jacente spécifique de la transaction. Cette modularité offre aux développeurs une plus grande flexibilité pour développer des APIs légères et mieux adaptées aux applications alimentées par un navigateur.
  • Infrastructures cloud évolutives : les infrastructures cloud publiques, privées et hybrides sont désormais toutes capables de fournir des ressources à la demande et d'évoluer efficacement pour fournir des services, indépendamment des charges ou du trafic associé. Les microservices gagnent en élasticité, ce qui les rend plus adaptables et plus efficaces.

Les risques d'une architecture de microservices

Le danger posé par les nouvelles tendances architecturales est qu'elles peuvent être perçues comme une solution miracle aux problèmes informatiques et déployées comme la « dernière nouveauté », sans tenir compte des conditions préalables concernant le modèle d'exploitation informatique, l'infrastructure et les compétences des développeurs.

Toute stratégie d'architecture de microservices doit être prudente et mesurée pour pouvoir en tirer le maximum d'avantages : à ce titre, nous recommandons fortement la conception et la construction de microservices englobant des fonctionnalités pour des domaines métiers spécifiques tout en tenant compte de la sécurité. Sans cela, le risque est de finir par construire une suite de microservices monolithique en raison de l'indépendance des développeurs. Les entreprises risqueraient alors de se retrouver avec un ensemble disparate de microservices présentant tous les inconvénients du monolithe, un surplus de complexité en matière de distribution et une réduction du retour sur investissement global. Les entreprises qui souhaitent adopter les microservices doivent faire en sorte que leurs équipes de développement coordonnent leurs efforts et respectent des plans précis. 

Il est également recommandé d'établir une discipline stricte de production continue et de se doter des outils nécessaires pour l'automatisation du pipeline de distribution. En l'absence d'automatisation et de coordination d'équipe de type DevOps, votre adoption des microservices apportera plus d'inconvénients que d'avantages. 

Une approche plateforme de l'architecture de microservices

Les microservices constituent clairement une tendance à la fois importante et bienvenue dans le secteur du développement de logiciels. Ils présentent de nombreux avantages par rapport aux approches architecturales précédentes. Cependant, il convient de se poser plusieurs questions lors de l'instauration d'une architecture de microservices dans une entreprise. Les entreprises ont tout intérêt à mettre en œuvre des microservices en raison de leur facilité de déploiement et de leur nature agile ; mais si elle n'est pas gérée correctement, cette architecture peut engendrer une désorganisation et un déficit de gouvernance. Les produits développés avec une architecture de microservices devront également être intégrés aux piles de technologies legacy. Si cette opération n'est pas effectuée correctement, des problèmes techniques peuvent apparaître et augmenter les coûts opérationnels de l'équipe informatique. Par conséquent, introduire des microservices de manière à créer un avantage concurrentiel et aider votre entreprise à innover plus rapidement représente bien plus qu'une simple sélection de produits et de logiciels. Vous devrez également tenir compte des personnes, des processus et de la culture au sein de l'entreprise.
C'est pourquoi nous recommandons une approche holistique des microservices, orientée plateforme et centrée sur l'API-led Connectivity. Non seulement l'API-led Connectivity crée le composant d'intégration crucial au bon fonctionnement de votre pile de technologies, mais cet outil permet aussi aux développeurs internes et externes à l'équipe informatique centrale de développer de nouvelles solutions d'une manière gérable, réutilisable et gouvernée. Ainsi, l'entreprise n'a plus à s'inquiéter de devoir gérer un trop grand nombre d'applications qu'elle ne pourrait pas contrôler. L'approche plateforme de MuleSoft offre un modèle d'exploitation unique pour permettre à la fois aux segments d'activité et au département informatique de conceptualiser, de concevoir et de fournir de nouvelles solutions partout où cela s'avère essentiel dans l'entreprise, tout en conservant la visibilité et la gouvernance nécessaires. 

Dans l'environnement commercial hyperconcurrentiel actuel, il est important de se démarquer et de fournir aux clients, collaborateurs et partenaires une expérience agréable. Les microservices constituent un atout stratégique pour les entreprises en vue d'atteindre cet objectif. Appréhendée de façon holistique et gérable, l'architecture de microservices est appelée à devenir une norme technologique pour l'entreprise.  

Consultez d'autres ressources sur les bonnes pratiques pour mettre en œuvre une architecture de microservices.