Qu'est-ce qu'un réseau d'applications ?

Qu'est-ce qu'un réseau d'applications ?

Le changement à l'origine du besoin en réseaux d'applications

Aujourd'hui, les entreprises traversent une période de mutation sans précédent. Le monde des affaires change. Le paysage client change. Le paysage concurrentiel, et même l'ensemble de l'écosystème changent. Les entreprises peinent à s'y adapter. Il existe une issue, mais celle-ci ne repose pas entièrement sur la technologie. Elle consiste plutôt à repenser à grande échelle la relation entre l'IT, l'entreprise et la technologie. Pour prospérer malgré les bouleversements, les entreprises doivent créer un réseau d'applications. 

Une chose qui revient souvent dans les déclarations des DSI et autres cadres spécialistes de l'IT, c'est le besoin de rapidité. Ils déplorent aussi la capacité de livraison de leur service IT qui ne permet pas de répondre à la demande en solutions technologiques de leur entreprise. Les investissements dans le domaine de l'IT sont d'ailleurs au point mort depuis 2 ou 3 ans ; la capacité de livraison des services IT stagne donc dans la plupart des entreprises, alors que la demande imposée par l'activité ne cesse de croître. Les services IT doivent également gérer le cloud et les SaaS, les analyses Big Data, les appareils mobiles et l'IoT.

Bien entendu, l'inquiétude majeure demeure la concurrence. La plupart des entreprises sont conscientes qu'elles doivent améliorer leurs solutions technologiques. Elles doivent réinventer les canaux sur lesquels elles interagissent avec leurs parties prenantes, ainsi que leurs opérations métiers. Et surtout, elles doivent innover. L'IT se trouve à l'intersection de ces besoins. Toutefois, la centralisation encore très forte de l'IT pose un véritable problème. En effet, lorsque l'IT est centralisée, elle ne peut pas satisfaire tous les besoins de l'entreprise. Au contraire, une structure IT traditionnelle centralisée est souvent à l'origine de retards de livraison des projets informatiques. De nombreux DSI rapportent des retards de livraison et confient crouler sous le volume de projets à livrer. Un réseau d'applications contribue à éliminer les retards de livraison des projets informatiques.

Définition du réseau d'applications

Pour réduire les retards de livraison des projets informatiques, il faut absolument changer l'approche de connexion des applications, des données et des appareils. On pourrait croire qu'il suffit alors de multiplier les connexions point à point pour apporter de la cohérence, mais cela ne constitue pas une solution viable à long terme.  Lorsque cette opération est répétée à l'envi, il se crée un enchevêtrement d'applications et de données au sein de l'entreprise. Il n'est alors plus possible de progresser rapidement et de modifier quoi que ce soit, car chaque changement s'avère particulièrement chronophage et a des répercussions complexes en aval.

Il vaut donc mieux opter pour l'approche qui consiste à concevoir un réseau d'applications. Un réseau d'applications n'a rien de compliqué ; c'est un moyen simple de connecter les applications, les données et les appareils à l'aide d'API qui exposent une partie ou l'ensemble de leurs assets et données sur le réseau. Ce réseau permet aux autres utilisateurs appartenant à différentes branches de l'entreprise d'accéder à ces assets, de les découvrir et de les utiliser. Pour concevoir un réseau d'applications, il faut développer des assets réutilisables, puis encourager les acteurs de l'entreprise à les réutiliser dans une démarche de libre-service. Ensuite, ces assets pourront être utilisés et réutilisés de différentes façons au sein de l'entreprise. Des connexions peuvent alors être établies entre ces assets. Il faut donner aux équipes de développement de l'entreprise les moyens de construire les solutions nécessaires, d'utiliser en libre-service les assets réutilisables conçus par d'autres pour développer de nouvelles solutions, puis de proposer ces solutions à l'ensemble de l'entreprise pour qu'elles soient réutilisées.

Voilà ce qu'il est possible de faire dans le réseau d'applications en configurant quelques abstractions simples. L'API constitue la meilleure abstraction disponible en entreprise pour assurer l'échange d'informations entre deux parties. Et c'est exactement ce qu'il se passe : d'autres applications s'échangent les informations. Les représentants du service client échangent, par exemple, des informations avec le service chargé de l'informatique décisionnelle à l'aide de rapports d'analyse. Un autre branche de l'entreprise échange des informations avec des partenaires impliqués dans les transactions B2B. Les API constituent un modèle parfaitement adapté à ces échanges, car elles fournissent une définition du fournisseur comme des utilisateurs, tout en offrant une possibilité de gestion très précise des interactions.

Une fois la discipline d'utilisation, le libre-service et la réutilisation établis au sein de l'entreprise, un nouveau type de paysage fait son apparition : le réseau d'applications. Ce paysage compte non seulement des assets réutilisables prêts à être déployés dans l'ensemble de l'organisation pour créer et livrer de nouveaux produits plus performants, mais aussi des équipes d'habilitation qui aident ces groupes de développement à comprendre les bonnes pratiques de conception des nouveaux produits et services, et qui les orientent vers un référentiel de services à réutiliser. Tout ce qui est publié sur le réseau d'applications peut être découvert, géré, gouverné et sécurisé. Le service responsable de l'IT centrale gère et gouverne tous les services, tout en autorisant les équipes de développement des différents secteurs d'activité à les utiliser pour les besoins de leurs projets. Les concepteurs de nouveaux services et produits de toute l'entreprise peuvent utiliser les services tels quels ou en prélever seulement un élément constitutif et l'étoffer pour publier un nouvel élément constitutif. Toutes les équipes ont maintenant la possibilité d'exploiter la valeur créée par l'une d'entre elles.

Un réseau d'applications n'est pas une architecture. Il s'agit en fait d'un ensemble de composants permettant de construire des architectures. Sa nature gérée et fédérée le rend flexible et infaillible. Il est facile de connecter et déconnecter de nouveaux produits et services. Le service chargé de l'IT centrale peut gouverner tous les assets et comprend facilement dans quelle mesure les changements influencent l'entreprise.

Le réseau d'applications au-delà de la technologie

Le rôle du réseau d'applications ne se résume pas à la construction d'applications et à leur assemblage à l'aide d'API. Il constitue un véritable changement culturel. Beaucoup d'entreprises souhaitent apprendre à s'organiser pour devenir agiles. La clé de l'agilité ne réside pas dans le nombre des assets présents sur le réseau d'applications, mais plutôt dans le nombre des utilisateurs qui en bénéficient.

Il s'agit là d'une révolution par rapport à l'IT traditionnelle. Le service IT ne se limite plus à produire des assets ; il permet désormais au reste de l'entreprise d'utiliser ces assets. C'est l'entreprise elle-même qui doit procéder à des changements, car chacun de ses services doit aujourd'hui livrer ses propres fonctionnalités et certains de ses propres projets. L'accent est mis sur la création de communautés et de développements qui s'articulent autour de certaines capacités au sein de l'entreprise. Ce sont ces capacités qui lui permettent de faire appel au libre-service et qui favorisent la collaboration interservices pour assurer la livraison de plusieurs projets informatiques. Voilà comment un réseau d'applications permet au service IT d'augmenter sa capacité et d'éliminer les retards de livraison.

Exemple de l'utilité d'un réseau d'applications

Il est possible de démontrer l'utilité du réseau d'applications à l'aide d'un exemple fréquemment rencontré dans de nombreuses entreprises : l'intégration de Salesforce à une base de données SAP. On pourrait être tenté de concevoir une intégration personnalisée afin de connecter ces deux applications.

Sur le papier, cette approche fonctionne très bien. Elle respecte les délais et le budget, tout en répondant aux besoins. Mais le problème de cette approche, c'est qu'elle n'offre aucune possibilité d'exploitation ou de réutilisation du projet. Les applications sont étroitement liées, et il est impossible de tirer une quelconque valeur supplémentaire de la connexion de Salesforce et SAP. Et si, après cette première connexion, une autre équipe souhaite accéder à ces applications, il faut de nouveau créer les intégrations. Lorsque ces intégrations se multiplient, il devient très difficile de gouverner quoi que ce soit ou d'obtenir une quelconque visibilité sur ce qu'il se passe entre les systèmes.

Réseau d'applications et économies

Dans le cadre de ce nouveau modèle de fonctionnement, les utilisateurs, leurs outils et la technologie doivent endosser de nouveaux rôles. Au lieu de livrer les projets, le service IT les dirige. Il en assure la qualité, les possibilités de réutilisation, mais aussi, dans une certaine mesure, la sécurité. Le service IT est libre de se concentrer sur la livraison de produits stratégiques et d'initiatives innovantes plutôt que de s'évertuer à livrer une énième connexion entre Salesforce et SAP. Il n'est donc plus nécessaire pour les experts en systèmes de participer à tous les projets. Lorsqu'un service doit être créé sur SAP à l'attention des clients, puis qu'un autre service doit être créé pour les données de réintégration, les experts disposent alors d'un plan stratégique d'exploitation de ces informations. Ils peuvent alors mener à bien leurs projets plus rapidement. C'est grâce au réseau d'applications que nombre d'entreprises bénéficient de ces avantages ; une fois la machine lancée, il suffit d'un ou deux essais pour que la discipline se mette en place et que l'entreprise commence à progresser plus rapidement. Et enfin, les analyses, la sécurité et la gouvernance sont intégrées à tous les éléments qui se trouvent sur le réseau d'applications.

L'objectif principal de l'installation d'un réseau d'applications est de prospérer malgré le changement. Car ce dernier est l'unique constante. Nous vivons dans un monde où la concurrence règne sans partage. La loi du plus fort ne vaut plus ; elle a été remplacée par la loi du plus rapide. Un réseau d'applications apporte à votre entreprise l'agilité et la flexibilité dont elle a besoin pour prospérer dans ce contexte de fracture digitale.